Metro

“ La vie est belle ”

L’ours l’Eurobear (prononcez « le Robert ») aux bras extralongs, c’est elle.

Caroline Lisfranc. La designer booste notre quotidien avec ses objets vitamines aux messages tendres et généreux. Mode, décoration, accessoires et création d’objets, rien ne lui résiste.

 

Comment vous est venue l’idée d’embellir le quotidien ?

En m’enrichissant des autres et de ce qui manque aussi. Pour ça, je regarde, j’écoute j’analyse, mais je ne décrète rien. Tout est intuitif, car je crois beaucoup à ce que l’on ressent. Librement.

 

Chaque objet a son message, c’est un passage obligé ?

Aujourd’hui ça l’est. Je ne fais pas de politique, même si je porte des chaussures différentes à chaque pied. La gauche et la droite, ce n’est pas la même chose à ce que je sache. J’ai des convictions que j’essaie de faire passer, et je veux changer le monde à mon petit niveau.

Moi, c’est à travers les objets du quotidien. On n’en a pas besoin pour vivre. Mais ces objets non essentiels ont un intérêt. Celui de faire sourire et d’apporter un peu de bonheur.

 

La bonne humeur, c’est votre signature ?

Je dirige une société et je suis sur deux secteurs d’activité : entre-prise et grand public. Les enjeux ne sont pas les mêmes. Design by Caroline Lisfranc (grand public), c’est une grande chance parce que je fais ce que je veux. Et ça, c’est top. (Sourire.)

 

Etre abordable, est-ce important pour vous ?

Si un produit se révèle trop cher au final, je ne le fais pas. Voilà ce qui m’arrête. Pour moi, l’argent a une valeur et ce, depuis toujours.

L’idée, c’est que les gens puissent (se) faire plaisir sans être floués. C’est essentiel !

 

« Tout est intuitif, car je crois beaucoup à ce que l’on ressent. »

Caroline Lisfranc.